Sélectionner une page

Le métier de menuisier vous attire ? Vous souhaitez en apprendre davantage sur les compétences, le savoir-faire et la formation qui conduit aux métiers de l’artisanat et du bois ? Cette publication vous explique en détails tout ce que vous avez besoin de savoir, et bien plus encore…

En quoi consiste le métier de menuisier ?

Le menuisier est un professionnel de l’artisanat et du bâtiment. Il travaille essentiellement avec le bois, qui reste son matériau de prédilection. Il existe ainsi plusieurs essences de bois avec lesquelles l’artisan menuisier est familier, et qui sont régulièrement utilisées dans le domaine de menuiserie du bâtiment. On notera par exemple l’existence du châtaignier, fréquemment employé dans la conception de charpentes, parquets et escaliers. Le chêne également, est une essence de base pour tout ce qui touche au secteur de la menuiserie en extérieur, les parquets, portes et lambris. D’autres gammes de bois existent, pour travailler par exemple du mobilier de cuisine. Ainsi, le menuisier travaille à la conception, l’installation et la réparation de nombreux éléments en bois : placards, escaliers, parquets et autres boiseries.

Il convient cependant de ne pas confondre le métier de menuisier, et celui d’ébéniste. En effet, le premier fabrique des meubles ou structures en bois massif, tandis que l’ébéniste construit une structure et la recouvre ensuite d’une fine couche de bois précieux, ce que l’on appelle la technique du « placage ». Il s’agit là en réalité de l’application de plusieurs feuilles de bois collées en revêtement, sur un assemble de menuiserie.

Le bois deviendra votre meilleur allié !

Quelle formation pour devenir menuisier ?

Il est possible de devenir menuisier très rapidement après l’école, en passant par des étapes bien spécifiques. Après la 3e par exemple, le futur artisan peut espérer devenir menuisier-agenceur, par le biais d’un CAP. L’apprenti peut cependant poursuivre des études jusqu’au bac, avec plusieurs options pour devenir Technicien Menuisier Agenceur, avec comme spécialité génie mécanique option bois. Après le baccalauréat, il est encore possible d’aller jusqu’au BTS, dans le but de devenir technico-commercial, ou de se spécialiser dans l’agencement de l’environnement architectural.

Pour ceux qui souhaitent poursuivre par la suite des études supérieures, il existe certaines formations en Licence professionnelle, pour devenir par exemple chargé d’affaires en agencement. Pour obtenir plus d’informations sur les différentes formations alternatives, la Chambre des métiers et de l’artisanat propose également plusieurs brevets techniques en ébénisterie ou en menuiserie du bâtiment et agencement.


Réalisez de magnifique sculpture autant utile que décorative !

Informations complémentaires (compétences, salaire, …)

Généralement, le salaire pour un menuisier débutant se situe au niveau du SMIC. Ainsi, un simple ouvrier gagne en moyenne entre 1 118€ et 1 600€. Un chef d’équipe peut espérer prétendre à un salaire moyen compris encore 1 300€ et 2 100€. Un contremaitre en menuiserie vérifie la programmation des machines, propose des solutions organisationnelles et fait appliquer, par exemple, un certain nombre de consignes de sécurité. Il est rémunéré généralement entre 1 500 et 2 500€.

L’artisan indépendant est quant à lui soumis à des variables, du fait de son statut et des travaux sur mesures réalisés directement pour les clients. Ces revenus sont également dépendants du lieu d’exercice, de sa réputation, ainsi que des tarifs appliqués pour différentes prestations. En comparaison, un menuisier salarié est soumis à des contraintes similaires bien qu’il bénéficie tout de même d’avantages sociaux indéniables.